Archive for mai 2007

Ne suivez pas votre instinct !

30 mai 2007

Ne suivez aps votre instinct, trop proche de la nature, il est un frein au libéralisme.

pubmed4.jpg

La technologie n’a tellement plus rien à voir avec l’Homme, que l’instinct, supplément d’âme irrationnel de la Nature Humaine doit en être éloigné.

Certainement, votre instinct vous dirait une fois de plus que cet objet est parfaitement inutile, voir nuisible, que vous pouvez donc absolument vous en passer.

Sans doute parce que passer sa vie à travers des machines pour voir en direct, écouter en HIFI, se diriger par satellite, communiquer en live, on fini par penser en binaire, se nourrir d’OGM, utiliser de l’énergie nucléaire, se soigner de chimie, voter électroniquement… et se persuader que l’on vit par programme interposés.

Recommencer à écouter son instinct, que l’on ne confondra pas avec nos pulsions, c’est reprendre le fil avec un 6ème sens, celui de la survie, d’une forme d’intelligence incompréhensible numériquement qui fait obstacle à la rationalité commerciale.

Ouverture d’un nouveau temple de la consommation

25 mai 2007

Pour l’ouverture d’un nouveau temple de la sur-consommation, la communauté d’agglomération du Val-de-Bièvre lance une grande campagne promotionnelle sur l’emploi.

newtemple.jpg

L’idéologie massificatrice de la banlieue rouge bat encore. Elle déserte les urnes mais réinvestie dans l’économie en soutenant la nouvelle religion de la sur-consommation à travers l’édification de temples monumentaux dédiés à l’ordre économique triomphant.

Elle n’a plus rien a offrir, plus de lendemains qui chantent autre que ceux rythmés par le CAC 40, les crédits pour la voiture et la maison, l’ordinateur et la console de jeux, l’écran plat et le carton de strings roses.

Vous cherchez un emploi ? Que vous aillez fait des études ou pas, vous finirez tous au centre commercial. Vendre, il faut vendre, tout vendre, y compris et surtout l’inutile, le maintient de notre niveau de vie à tous est à ce prix. Qu’importe l’effet de serre, la mal-bouffe, les emplois précaires, les heures-sup’…

Il faut communier dans la fuite en avant d’une croissance infinie entre les murs de bétons de la galerie marchande au sous-sol empli des gaz d’échappement des voitures.

Un tel centre commercial, le plus grand en construction actuellement en Ile-de-France, n’a pu voir le jour que dans une ville dont le maire se dit altermondialiste et appelait à voter pour José Bové.

Mais tout n’est pas perdu, la moquette et le toit engazonné seront contabilisés dans les surfaces d’espaces verts de la ville. Bravo !