Partager notre vide intérieur

Paul et Virginie, Roméo et Juliette avaient un amour à partager, une passion, une folie pas le vide de leur vie solitaire pour alimenter les comptes d’une multinationale à coup de prothèse numériques.

_pew7749.jpg

Selon la pub, il faudrait toujours être un héros de quelque chose (de la route, du travail, des loisirs, de sa propre vie…) sinon, nous ne sommes que des minables. Toujours en représentation, en spectacle. L’événementiel remplace l’existantiel on ne vit plus pour soi mais pour le flux canalisé, normalisé par les prothèses numériques modernes (camescope, appareil photo numérique, ordinateur portable, téléphone sans fil…).

La pub est là pour nous aider à rêver, à nous surpasser, à alimenter nos cerveaux d’ambitions marchandes.

Elle détruit nos désirs pour les remplacer par des pulsions d’achat qui nous dépriment et nous rendent minables, cercle vicieu qui nous pousse à consommer pour oublier que nous consommons…

Loin de nous aider à nous élever, elle nous fixe des objectifs inatteignables car ils n’ont jamais été les nôtres, de plus, pour tendre vers eux, il faut abandonner les valeurs humanistes pour celles du libéralisme (compétition, destruction, prédation, captation…) et finir à l’image des machines que nous entassons autour de nous, vide et finalement sans amour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s