Une image d’Epinal moderne

Ou comment apprendre à transformer les rapports humains en rapports marchands.

calparf.jpg

Les images d’Epinal trouvent leurs origines dans l’imagerie, art populaire né au XV° siècle principalement destiné au public illettré des campagnes. L’expression « image d’Épinal » désigne une vision emphatique, traditionnelle et naïve, qui ne montre que le bon côté des choses.

La gratuité n’est pas une bonne chose, cela interfère avec les lois du marché et perturbe la main invisible. Il faut apprendre très tôt à privatiser l’intimité.

Fini les cadeaux d’enfants (dessins, pétales de fleurs trouvés par terre, cailloux…), il faut des cadeaux achetés :

– des cadeaux normés, c’est à dire, qui coorespondent à ce qu’est une mère pour un publicitaire : une mère est une femme tendre qui négocie son affection en se faisant offrir des cadeaux par son mari et ses enfants. En contrepartie, elle doit être séduisante et valorisante. Il lui faut des trucs qui lui sont indissociablement attachés comme du parfum, de la lingerie, du maquillage… Dans d’autres situations ce sera un robot ménager, une poudre à laver…

– des cadeaux achetés. La vraie valeur de l’amour se mesure par le prix que l’on investi dans l’objet que l’on offre.

L’enfant apprend les lois de l’offre et de la demande en proposant un acte de tendresse contre un parfum : « [en] échange[ant un] câlin contre [un] parfum ! »

La mère n’aime plus l’enfant pour lui-même mais pour le renforcement de son égo de femme-objet. L’une apprend à payer pour avoir la tendresse dont elle a besoin, l’autre apprend à être payé pour donner une marque d’amour.

La mère et l’enfant nous regardent. Ils ne partagent pas un moment de tendresse ensemble dans l’intimité mais nous invitent à suivre leur exemple en pratiquant le même acte social qu’eux : prendre prétexte de la fête des mères pour aller consommer sur le chemin du bonheur conforme.

3 Réponses to “Une image d’Epinal moderne”

  1. Louma64 Says:

    Merci blogAntiPub !

  2. Muller Says:

    quelle réduction de la définition de l’image d’Epinal… l’image d’épinal, tout comme ses techniques d’impression ont toujours évolué!

    En 1898 c’est à l’Imagerie d’Epinal que Bibendum est né!!
    Liebig, Singer, Aux 100 000 chemises ont confié leur image à l’Imagerie Pellerin

    Encore aujourd »hui, une vingtaine d’images de marques sont créées tous les ans… Les 100 ans du scoutisme, les 100 ans de la Gare SNCF de Metz, Paul Bocuse, …….

    Et les images sont loin d’être naïves… elles racontent bon nombre d’histoires

    http://www.imagerie-epinal.com

  3. PeWeck Says:

    La définition est tirée de Wikipedia. Elle correspond à une période historique et à la perception que l’on a de ce mot aujourd’hui. Maintenant que l’entreprise portant le même nom continue d’exister et de s’adapter à la société contemporaine en tentant de se réapproprier la définition du mot dans un sens plus moderne ou agréable, c’est autre chose.
    Par exemple MacDo signifie mauvaise bouffe que ça plaise ou nom à cette entreprise.

    Reste que ces images, aussi belles soient elles, ont principalement été utilisé au profit de projets politiques (guerre, religion, représentation de l’Histoire de France) correspondant à l’époque de leur création de même que la publicité aujourd’hui. Cela n’enlève rien à la créativité ou la beauté des images mais n’empêche pas non plus de les ressituer dans leur contexte et d’en analyser les objectifs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s